Les forêts tropicales libèrent deux fois plus de CO2 qu’elles n’en absorbent

Les forêts tropicales libèrent deux fois plus de CO2 qu’elles n’en absorbent !

Benjamin Hourcade

D’après le résultat d’une étude publiée le 28 septembre 2017 dans la revue Science, les forêts tropicales émettent deux fois plus de CO2 qu’elles n’en absorbent. En une année, ces forêts libèrent plus de gaz carbonique que tous les véhicules des Etats-Unis en 2015. En cause : la déforestation, mais surtout les dégradations à l’intérieur des forêts, bien plus importantes que ce que l’on pensait jusque-là.

La métaphore des « poumons de la planète » commence à perdre son sens. En temps normal, le dioxyde de carbone est absorbé par les arbres pour le développement de la biomasse (c’est-à-dire leurs branches, racines et feuilles). Mais les rejets de CO2 augmentent de façon préocuppante, du fait de la suppression d’un grand nombre d’arbres.

La déforestation n’est pas la seule responsable : d’après les chercheurs américains, un mal plus difficilement observable est à l’oeuvre et se situe dans les dégradations que subissent les forêts. Selon l’étude, ces dégradations ont un rôle tout aussi, voire plus important que la déforestation dans le changement climatique : elles sont même responsables de 70 % du surplus de CO2 libéré par les arbres.

Des dégradations discrètes aux conséquences lourdes

Comme l’explique le responsable de l’étude Alessandro Baccini, « la déforestation est facilement repérable grâce aux images satellites, mais les autres dégradations que subissent les forêts sont bien plus discrètes.» Les changements environnementaux, les feux de forêts, l’abattage sélectif d’arbres, la maladie sont les principaux vecteurs de dégâts à l’intérieur des forêts, diminuant la densité de biomasse produite.

Pour étudier cette perte de biomasse de 2004 à 2013, les scientifiques de l’étude ont eu recours aux images de la Nasa et à un algorithme qui compare les évolutions de la densité de la végétation, montrant ainsi le taux de carbone non utilisé par les arbres et relâché dans l’air. Résultat, les forêts tropicales émettent 862 téragrammes de CO2 (un téragramme équivaut à un million de tonnes) pour seulement 436 téragrammes absorbés, soit le double.

Pour le moment, l’action des sols permet de compenser les pertes de densité forestière et de réguler les émissions de CO2, comme le montrent les analyses de l’air au dessus des massifs forestiers. Mais les sols pourraient ne plus suffire si la situation perdure. La découverte de ces dommages profonds et de leurs conséquences dans les forêts tropicales est ainsi capitale dans les recherches sur le climat.

Article original : https://m.usbeketrica.com/article/les-forets-tropicales-liberent-deux-fois-plus-de-co2-qu-elles-n-en-absorbent

 

Les forêts tropicales libèrent deux fois plus de CO2 qu’elles n’en absorbent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *